Prokopton

Aephanemer

22/03/2019

Primeval Records

Il est de certaines œuvres où, lorsque l’auteur vous confie son état d’esprit derrière la création, leur signification prend une toute autre ampleur. On peut imaginer aisément le cas lorsque ces intentions sont à l’opposé de nos valeurs, mais il en existe où la raison derrière la musique peut transcender sa perception. Si ces mots ne paraissent pas clair, j’espère pouvoir les rendre plus limpides grâce à cette chronique du dernier album d’AEPHANEMER.

Commençons sur du factuel. AEPHANEMER est issu d’un projet death mélodique conçu par Martin Hamiche. Suite au succès rencontré par ses compositions sur la toile, il décide alors de monter un groupe aux couleurs de l’automne (AEPHANEMER étant une fusion d’éphémère et de fané, deux descriptifs de cette saison affectionnée par son fondateur). A ce jour, ils ont un EP Know Thyself et deux albums Memento Mori et Prokopton à leur actif.


Prokopton a vu le jour le 22 mars dernier, et cet album est tout simplement bluffant. L’essai de Memento Mori a été parfaitement transformé, laissant au loin les petites imperfections de production en nous offrant 8 pistes d’une excellente qualité. De l’intro éponyme "Prokopton" à l’outro de "If I should die", nous sommes tenus en haleine par des mélodies épiques et puissantes, ponctuées de parenthèses plus intimistes (comme dans "Snowblind"). Les influences scandinaves (DARK TRANQUILITY, INSOMNIUM, CHILDREN OF BODOM, KALMAH…) font partie intégrante des morceaux de façon totalement assumée, mais elles n’écrasent en rien l’authenticité de la composition. Ainsi le groupe s’inscrit dans un ensemble auquel il a toutes les qualités pour appartenir, et non comme une fade reproduction des monuments du death mélodique.

J’ai été conquise dès la première écoute : l’album est efficace et se range directement dans mes favoris du genre. Pour moi, il avait rempli sa mission principale : m’envoyer loin dans les étendues de neige (celles de mon esprit, je ne peux me permettre de prendre l’avion à chaque écoute, bonjour l’empreinte carbone) y trouver une certaine sérénité (celle que je trouve en écoutant du metal, là encore elle est très personnelle). Mais aujourd'hui, une autre émotion s’est immiscée dans ce processus. Je ne lui trouve pas de nom, car un mot me paraîtrait un peu réducteur. Que s’est-il passé ? J’ai rencontré les membres du groupe (vous pouvez retrouver l’interview en son intégralité ici) et ils m’ont parlé de la thématique de l’album. Si nous ne sommes pas sur un album concept, une thématique lie toute les musiques : celle du progrès personnel, de la volonté de devenir une meilleure personne. Prokopton est un mot grec qui signifie « celui/celle qui progresse », utilisé pour définir les disciples de la philosophie Stoïcienne dont sont amateurs Martin (créateur du groupe, guitare lead) et Marion (chant et guitare rythmique). En prenant connaissance du contexte, l’expérience musicale a été toute autre : chaque morceau m’a paru plus intime, plus complexe, et dans l’ensemble porteur d’un certain espoir. Peut-être que mon état d’esprit du moment est totalement en phase avec les problématiques du progrès personnel, peut-être que je suis simplement très sensible à la musique. Sûrement les deux, mais je suis profondément reconnaissante de pouvoir ressentir la musique de cette façon. 

Cette chronique est peut-être plus personnelle, mais j’espère qu’elle permettra à certains de découvrir un groupe qui – à mon humble avis – mérite d’être connu et reconnu.


Tracklist :

  1. Prokopton
  2. The Sovereign
  3. Dissonance Within
  4. Snowblind
  5. At Eternity's Gate
  6. Back Again
  7. Bloodline
  8. If I Should Die

Site Officiel

Facebook officiel



par Acid le 30/04/2019 à 09:00
99 %    1052

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


JTDP
membre enregistré
30/04/2019, 14:05:53
Cet album est vraiment excellent ! Un des tout meilleurs dans le style depuis le "Shadows Of A Dying Sun" d'INSOMNIUM. Rythmique catchy, mélodies épiques et cristallines, growl profond mais compréhensible. Tout y est. Le seul (tout petit) bémol que j'apporterais est la présence un peu trop appuyée des orchestrations. Avec des arrangements un poil plus sobre, je crois qu'on friserait la perfection...

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Test de nouvelle vidéo

grinder92 11/09/2020

Vidéos

From This Day Forward

mortne2001 10/09/2020

From the past

...And Justice For All

mortne2001 08/09/2020

From the past

Slayer + Megadeth 2011

RBD 05/09/2020

Live Report

Manifest Decimation

mortne2001 31/08/2020

From the past

Opeth 2006

RBD 29/08/2020

Live Report

Widespread Bloodshed/Love Runs Red

mortne2001 24/08/2020

From the past

PILORI / Interview

Baxter 18/08/2020

Interview

Dead can Dance 2013

RBD 15/08/2020

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
grinder92

Du texte en grasDu texte en italiqueDu texte soulignédu texte barrédu texte en vertune liste d'item numérotée(...)

16/09/2020, 22:12

grinder92

 

16/09/2020, 21:51

grinder92

16/09/2020, 21:49

grinder92

  Affichage des smileys

16/09/2020, 16:48

grinder92

 

16/09/2020, 15:51

grinder92

15/09/2020, 22:30

grinder92

15/09/2020, 22:06

grinder92

  

15/09/2020, 19:09

grinder92

 

15/09/2020, 18:39

grinder92

 

15/09/2020, 18:38

grinder92

Affichage de Smileys  

15/09/2020, 13:57

grinder92

test de fonctionnement

15/09/2020, 13:57

senior canardo

gros souvenirs, j'y avais emmené mon neveu de 7 ans et demi ! c'etait drole les regards partagés des gens entre "cool la relève" et "ce n'est pas un endroit approprié pour un enfant " lol. ce qui etait drole aussi le nombre de gens qui se sont barrés après slayer ...comme nous ;)

11/09/2020, 12:32

Humungus

Novateur ? Je ne sais pas du tout ce que la "presse" en dit mais moi je le trouve très varié (y'a tout NAPALM là dedans !), pas mal de côtés GODFLESH aussi... Pis même un titre totalement KILLING JOKIEN ("Amoral"). Bref, j'adore !!! Album de l'année ???

11/09/2020, 10:59

Living Monstrosity

Barney, toujours aussi intéressant en interview. Bon sang j'adore ce type !!! J'adore l'écart qu'il y a (toujours eu) entre l'aspect brutal de leur musique et le fond, l'esprit derrière tout ça. Quant au dernier album, j'ai bien envie de craquer aussi... Il est aussi "novateur(...)

11/09/2020, 08:04

Humungus

Nubowsky + 1000000 !!! Le dernier album en date est juste EX-TRA-OR-DI-NAIRE !!! !!! !!! Il tourne en boucle chez moi en ce moment...

11/09/2020, 07:25

RBD

Bel effort qui illustre bien le retour en grâce dont bénéficie cet album depuis, disons, une douzaine d'années, et après être passé pour le plus faible dans l'opinion générale jusqu'à la sortie de "Load". Tout est dit ici dans les faits, qui sont au demeurant bien connus. Ce (...)

10/09/2020, 21:27

Arioch91

Sabaton, je n'y prête même plus attention. Pas ma came mais je respecte ceux qui aiment. Y a pas de mauvais Metal. - Le bon Metal, c'est quoi ? Bah tiens, tu prends ce disque là, tu le poses sur la platine, tu écoutes. Bah, c'est du bon Metal. Et le mauvais Metal ? Ah..(...)

10/09/2020, 11:22

Arioch91

J'ai bien aimé celle de David White (Heathen, chant). On sent que l'intérim des gratteux chez Exodus lui a bien cassé les couilles, tout comme le fait que Kragen Lum se soit pointé avec la totalité du nouvel album entièrement composé par lui et que White ne pouvait même pas y apporter ses te(...)

10/09/2020, 11:18

Nubowsky

L’interview de Napalm est toujours aussi intéressante.. quelle conviction et quelle carrière exemplaire.

10/09/2020, 09:45